-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Des mises-à-jour régulières sont réalisées.
Vos commentaires sont les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Francisco Alvarez Martínez

Francisco Alvarez Martínez
(Santa Eulalia de Ferroñes Llanera, 14 juillet 1925 - )
Evêque de Tarazona (1973),
puis Evêque de de Calahorra y La Calzada-Logroño (1976),
puis Evêque de Orihuela-Alicante (1989),
puis Archevêque de Tolède (1995),
puis Emérite de Tolède (2002)
Cardinal-Prêtre (2001), puis Cardinal de Santa Maria "Regina Pacis" a Monte Verde (2001)


De sinople, à la crosse stylisée de sable, garnie d'argent accompagnée de mots "OBOEDIENTIA" à dextre et "ET PAX" à senestre, le tout de sable; au chef ondé d'azur et d'argent, chargé d'une étoile d'argent.

5 commentaires:

  1. Des armoiries malheureusement fautives de multiples façons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce point, nous sommes tout à fait d'accord. Et elles sont moches.

      Supprimer
  2. Moches, ça arrive, mais fausses c'est un péché. Voyons : la phrase aurait plus sa place comme devise sous l'écu, mais de plus elle est en lettres de sable sur sinople, email sur émail donc peu lisibles. La crosse , elle aussi émail sur émail, est dite stylisée mais tous les meubles en héraldique sont stylisés. Et la crosse est par nature une stylisation (du bâton de berger). L'étoile du chef est d'argent sur fond d'argent et d'azur, donc peu visible. De telles hérésies sont courant en héraldique ecclésiastique moderne, par exemple les soi-disant armoiries de l'actuel archevêque de Paris.
    Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je me demandais ce qui clochait. Oui c'est vrai que le rendu n'est pas très heureux de mon point de vue. Mais, l'héraldique n'a pas de règle, que des principes de base qu'on est libre d'ignorer. Ceci me fait donc me demander si les armes à enquerre suscitaient autrefois beaucoup de débat en dehors des hérauts et rois d'armes.

      Petit commentaire personnel : je respecte le choix de commenter anonymement, mais si vous vous y mettez à plusieurs on ne sait plus trop qui répond à qui. Un pseudonyme évite ce souci, mais chacun est libre de faire ce qu'il veut, bien entendu.

      Supprimer
  3. L'héraldique a bien des règles, mais elles sont bien là pour servir un but à la fois esthétique et pratique : lisibilité et reproductibilité du dessin. Ce blason ne satisfait ni à l'une ni à l'autre. On ne distingue pas bien la devise et l'étoile, la crosse stylisée sera l'objet de spéculations menant à des dessins difficiles à reconnaître.
    Vous avez raison, je comment mon prénom plutôt que de signer en bas !

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL